Nouveau projet de D' de Kabal
Album du groupe MaColère
Un disque Riposte - Voir les crédits
(Sur les plateformes de téléchargement)

Inscription à la Newsletter
Tenez vous informé en enregistrant votre email

 
Comme une isle
Comme une isle


Du 2 au 24 novembre (les jeudis, vendredis, samedis et dimanches) au Grand Parquet (Paris)
Le 8 décembre au Théâtre André Malraux (Chevilly-Larue) pour les Théâtrales Charles Dullin
Le 25 janvier au Théâtre Jean Vilar (Arcueil)
Le 15 février au Train Théâtre (Porte-lès-Valence)
Les 23 et 24 février à l'Espace Gérard Philippe - Fontenay-en-Scènes
Le 16 mai au Théâtre Arlequin (Morsang-sur-Orge)


Récit de Leïla Cukierman
Mise en scène de D' de Kabal
Avec Leïla Cukierman, D' de Kabal, Nina Miskina


Note d'intention de l'auteur

J'ai écrit « Comme une Isle » en vue de participer à l'aventure des Conférences Gesticulées mises en œuvre par Franck Lepage au Grand Parquet.
Intéressé par mon parcours d'adhérente du PCF, celui-ci souhaitait me faire témoigner de ce « savoir chaud » et des réflexions afférentes à la distance prise avec mon inscription partisane. J'ai puisé plus profond dans mes souvenirs et dans les motivations de ce militantisme, j'ai puisé aux sources intimes qui m'ont nourrie : la mémoire de l'esclavage et la mémoire du génocide des juifs.
Puis la question s'est posée : comment gesticuler cet écrit ? Comment y poser des gestes de théâtre ?

A plusieurs voix
Pour composer avec le multiple des voies empruntées par mes interrogations, la voie du politique, la voie du lyrisme, la voie du quotidien témoigné.
Il y fallait donc du chant, de la musique, le jeu du conte et le slam, l'art le mieux à même de clamer la voie du politique aujourd'hui. L'idée du trio s'est imposée.

D' de Kabal, metteur en scène de cette génération jeune et impertinente, mêle les formes ; audacieux et pertinent, il ose des propositions inclassables ; il cherche. Quand il eut fini de lire le texte, j'osai lui demander ce qu'il aimerait en faire.

Le jouer et le mettre en scène
De Fort de France, par téléphone, il me dit un jour avoir découvert mon père dans le film « Les 16 de Basse Pointe ». Dans la même période, il rencontrait son père pour la première fois et assistait aux obsèques du poète de la négritude.
Quelques décennies nous séparent et nous partageons le point de vue de la marge. Une histoire occultée en partie, et révélée aussi, commune, celle des ravages de l'esclavage dans la conscience antillaise nous fait connaître intimement ce sentiment de décalage. Un état de révolte nous (é)meut.
A toutes ces évidences, s'ajoutait la nécessité de la transmission de ma génération à celle de D' quand nous sommes faits de cette créolisation du monde et de cet esprit rebelle.
Je transmets donc ce témoignage à D'. Je lui confie « Comme une isle ».Je me confie à lui pour, quarante ans après, replacer ma voix dans le concert des artistes sans concession.

Leïla Cukierman

Une coproduction R.I.P.O.S.T.E, Moun San Mélé, le Grand Parquet, l'Espace Jean Vilar d'Arcueil,
le Train Théâtre de Portes Les Valence avec le soutien du Conseil Général du Val de Marne.

R.I.P.O.S.T.E. est soutenue par le Conseil Général de Seine Saint Denis et la Région Île-de-France.


Télécharger

© 2014 - d2kabal.com - R.I.P.O.S.T.E - Design by baptisteweb.com - Powered by selimkrimi.com


Avec le soutien du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis et de la région Ile de France